Le monde merveilleux de la moto.

Salut les gens (et ceux qui s’appellent pas Jean aussi)

Comme vous le savez (pas), je suis un « motard ». A savoir que le monde de la moto, c’est un peu comme le monde de la bwatarou (la bagnole quoi). Il existe un peu toutes les catégories de personnes, je vous dresse une ch’tite liste pas exhaustive du tout pour vous enseigner comment reconnaitre les catégories de motard.

Hin – Le Bikeur [baillequeur]

Je commence par celui là, parceque c’est le modèle emblématique de la moto dans le monde depuis des années et l’apparition entre autres des Hells Angel. Le biker, on le voit souvent gros (bedonnant?) la barbe à la ZZtop, le gilet mi cuir mi jean (tiens salut) avec rien en dessous afin de laisser apparaître des purs tatouages à base de tête de mort, de « love maman », d’aigle, de loup ou autres tête de Johnny « Ah Que Coucou » Halliday (enfin pas trop aux States quand même). En général, ils font peur à la ménagère de moins de 50 ans.

biker

Dans cette catégorie, faut quand même se méfier, y a des individus louches, souvent issus de série télé qui se prennent pour des bikers, alors qu’en fait, ils sont tout nul. J’en veux pour preuve, Lorenzo Lamas, alias le Rebel, qui fait carrément beaucoup moins peur que les Hells Angel. (Notez la superbe couverture Machu Pichu que lui a tricoté son pote Florent Pagny)
rebel

« Ahah! Fake!! T’es beaucoup trop propre pour être un Biker, tu pues même pas l’huile de vidange et la bière. »


Deu – Le Stunter [Steune Teur]

Lui c’est quite ou double, soit c’est un abruti de base, qui passe son temps à se la raconter et à faire des wheelings en ville, soit c’est une pointure, qui pratique le stunt uniquement dans des endroits fait pour ça. Et là c’est beau, parceque c’est technique et sécurisé. (contrairement à l’autre d’avant qui est pour moi la sous merde aquatique n°1.)

Comment les reconnaitre du 1er coup d’oeil? En général, la moto est un patchwork de couleurs, y a des bouts de ferrailles à des endroits saugrenus (dans le but de pas trop péter la moto lors des gamelles).

stunt

Pas trop méchant dans l’ensemble les stunters, juste un peu fêlé, mais rien de grave.

Troua – Les pilotes d’autoroute [païlote]

Alors eux, on les reconnait en général du 1er coup d’oeil, moto sportive, déco réplica (ça veut dire imitation des motos de GP), déguisement équipement assorti à la moto, combi cuir intégrale même pour aller acheter le pain, pneus carrés, la classe quoi.

On les appelles païlotes d’autoroute pour la simple et bonne raison qu’ils roulent bien souvent comme des cons sur les voies dégagées (vous savez le blaireau qui vous frôle dans les bouchons en roulant à 120 quand tout le monde est arrêté, ou qui double à 250 quand vous roulez à 130…) Par contre, au moindre virage, c’est limite s’ils ne descendent pas de la moto pour la pousser et prendre le virage ainsi…

kéké

A noter aussi la variante Païlote de terrasse ou Kéké, qui ne sont pas moins marrants, mais qui « à mon sens » ternisse l’image du motard par leur comportement « m’as tu vu ».

Ceux ci sont facilement identifiables, ils ont posé le casque sur la table à côté de la bière, et ils racontent en hurlant à moitié leurs « exploits », sans doute une technique de pêche drague que je ne connais pas.
Bref, moi j’les aimes pas, ils sont dangereux, mauvais pour la réputation des motards, et c’est en général à cause d’eux que les primes d’assurances augmentent (bah ué rouler vite c’est bien, mais quand on sait conduire :p )

Katre – Les poireaux [pouaro]

Derrière ce surnom peu glorifiant se cache tous les jeunes permis (et des fois moins jeunes aussi). Ils sont la plupart du temps tout nerveux (pensez donc, passer du scooter ou du 103SP au gros cube, ça énerve), et malheureusement pour eux, c’est cette nervosité qui les perd. (bah ué, rouler vite c’est bien, mais quand on sait conduire :p ) Donc fatalement, la prime d’assurance pour un jeune permis, c’est de l’assassinat pur et simple, mais légal.

assureur

Ensuite le côté sympa des poireau (hormi le pot au feu), c’est qu’ils sont en général tout perdu sur pas mal de sujets liés à la moto, aussi bien au niveau de l’équipement que de la moindre petite intervention.

« Erf, je dois graisser ma chaîne, j’ai pas trouvé de tutos sur le net, mon concess me facture ça 60€, ça craint, pls help. »

Comme ça fait toujours plaisir d’étaler sa science (comme la confiote, moins on en a plus on l’étale), on peut à ce moment se lancer dans des explications pleines de mots bizarres et de références chiffrées que même Rain Man il peut pas s’en rappeler. Au moins ça permet au poireau en question de tisser un lien avec des motards plus expérimentés (ou pas) et de limiter les erreurs de jeunesse (qui coutent souvent cher soit en monnaie soit en santé).

Sinque – Les adeptes du tout terrain [CroTeu]

Alors eux, personne ne sait pourquoi, mais ils roulent sur des chemins plus qu’improbables (voir pas de chemin du tout) et se plaisent à rentrer dans un état de crasse qui ferait palir de jalousie la plus crade des poubelles du quartier.

bouse

En général, ils sont avides de nature et n’hésitent pas à faire des escapades assez furieuses. Les plus connus sont bien sûr ceux qu’on peut voir au Dakar, et autres épreuves du même style. Le seul truc qui est mal, c’est qu’ils utilisent de l’eau en abondance pour laver leurs bécanes (écologie tout ça), tout ça pour les redégueulasser dans les 2 jours qui suivent… Sont pas normaux ceux là, j’vous l’dit.

Sisse – Les arsouilleurs [Nänäne]

L’arsouilleur n’est pas non plus une catégorie simple à détecter, il en existe 2 branches majeures, les faux calmes et les arsouilleurs de bacs à sable (en général ça se recoupe avec la catégorie des kékés).

Pour les ABAS (Arsouilleurs de Bacs A Sable, aucun lien avec ce qu’ils risquent de rependre au 1er virage), c’est relativement simple, il suffit d’avoir une moto un peu sportive et d’attendre. En général, à un feu rouge, l’ABAS se place à côté de vous et donne des p’tits coups de gaz nerveux mais qui servent à rien (un peu comme un caniche devant le facteur, sauf que c’est pas des gazs qu’il lache… encore que…). En général, vaut mieux le laisser filer, ça lui fait plaisir et il pourra ainsi raconter son ENOOOORME arsouille au bar du coin devant les poufiasses demoiselles en chaleur ébahies.

Autre variante, il vous double pleine bourre en vous frôlant, puis une fois devant, ralenti pour que vous engagiez une poursuite digne des plus grandes séries télés (CHiPs, Tonnerre Mécanique…) Pareil, évitez de tomber dans le piège, qu’il aille se foutre au tas tout seul ce noob.

chips

Ensuite, les Faux Calmes, ils sont pénibles, ils roulent comme des poireaux tout le temps et d’un coup, sans qu’on sache pourquoi, ils rangent leur cerveau dans une poche du blouson et ils partent en trombe. (Phénomène généralement observé à l’abord de zones pleines de virages partout) . Ils sont difficiles à repérer, parceque pour le coup l’habit ne fait pas le moine, on peut pas se fier à la moto, on peut pas se fier au déguisement à l’équipement, ni à la conduite, vu qu’en général, ça leur prend comme une envie de pisser.

vieux moto

Saite – Les pistards [PisseTar]

Encore une catégorie (wouhou!), je vais m’arranger pour que ce soit la dernière, histoire de pas faire des billets de 14 pages.

Donc le pistard, c’est aussi divisé en 2 sous catégories (je sais pas combien de sous catégories au total, mais ça doit commencer à peser).

Le pistard modeste: En général, un gars droit dans ses baskets, qui parle de sa passion quand on lui pose la question, qui n’hésite pas à donner des conseils, qui reste humble et qui en général a un peu les chocottes sur la route (Après la sécurité relative d’un circuit, la route ça devient Beyrouth (huhu)). Sur les circuits, il arrive avec sa camionnette pourrie (dont l’âge ne se détermine qu’au carbone 14), fait sa p’tite place pour se préparer, fait ses sessions, range son merdier et se casse, tranquillou. Le genre de motard qui fait de la moto pour son bon plaisir, sans se soucier de ce que peut penser le reste du monde. emoticone

Le pistard païlotte, aussi appelé « j’melarakonte »: Ceux là, pur caviard pour peu qu’on ait plus de patience qu’un chien devant un steack saignant. Ils savent tout, ils ont la science (infuse) de la piste (même si ça fait que 2 fois qu’ils roulent sur piste), ils sont des pilotes émérites (d’ailleurs ils refusent les contrats des écuries de GP, parceque c’est moins fun que de se la péter devant ses potes).

pailotte

Ils existe des mots clés pour le lancer dans la narration de ses grandes aventures: piste, pneus, gamelle, genou et chrono sont les principaux (bon par contre je ne veux pas être tenu pour responsable de ce qui peut se passer après, que ce soit violent ou non).

Et quand vous les titillez sur une sortie dans le bac à graviers ou une belle pelle en courbe, ils sauront vous répondre avec tout l’aplomb nécessaire: « je suis un pilote, comme eux, je tombe »

Voilou fin du pavé pour la présentation des « castes » motardes, saurez vous retrouver à quelle famille ou sous famille j’appartiens?

Bataillez pas trop y a environ rien à gagner, à part mon estime (ou pas).

Je reviendrai évidement sur le monde de la moto de temps en temps, au fil de mes hummer humeurs.

Mais mais? Tu as lu jusque là? Alors maintenant clic ici ;)
obi.

Article précédent / Article suivant 



17 commentaires

1 2
  1. titi 25 novembre

    ben pour ma part, je me suis bien marré. je me retrouve aussi dans un peut toute les categories, heureusement que je l’ai lu au second degret … de toute facon je suis evidament le meilleur motarde du monde, un peut kéké un peut pisse tard, mais surtous bien content d’etre motard.

    pour ceux qui prendrais mal ce texte joliment bien fais, dit- vous qu’une autre categorie de motard existe, et qu’il ne la pas mentioné pour pas faire de jaloux ; ) .

    merci pour avoir pris le temp de tapé tous ça, et d’avoir pris le temp d’etudié cette horde sauvage de motard dans un millieu quasiment hostile .

    bonne route a tous un grand V .

  2. norton2a 21 octobre

    salut à toi,
    je me suis reconnu à plusieurs étapes de ma vie dans tes descriptions.
    j’étais mort de rire.
    je suis encore un peu tout ça de temps en temps malgré mes 59 ans et mes 43 ans de bécane.
    ceux qui te diront que tu blasphèmes se mentent à eux même.
    pour préserver mon permis, je roule très peu avec ma norton ou ma bm. tous les jours, je prends mon oural side (95km/h à fond)
    @+

  3. obi 22 octobre

    Content de voir qu’on me lit à tous les âges ^^.
    Concernant les mécontents, y a, y en aura toujours.
    Et des rebelz de la route, y en a de plus en plus, et ce sont les 1er à gueuler contre la répression sur les 2 roues alors qu’ils en sont les principaux responsables…
    Du coup je t’envie norton, avec 43 ans de bécane, t’as dû connaître le vrai âge d’or de la moto, avec de la solidarité et tout.
    Bonne route à toi et tes enclumes :)

  4. Kashubelua 1 janvier

    Salut
    j devien trop stressé, j’commencai à blâmer tes écris avant de piger…merci pour le second degré! Y m fallai ça pour me détendre, et là, vu que c’est la veille du nouvel an, ben du coup ma résolution ou plutot mon mot d’ordre pour l’année à venir sera « relax! »
    Sympa de te lire.

  5. FFC 19 avril

    Pour répondre à la question en fin de post, l’auteur est bien sur dans la catégorie des « pistards modestes », étant donné que c’est la seule un minimum élogieuse :D
    Éventuellement adepte du tout terrain sur les bords je dirais…

    Quant à moi je rentre pile-poil dans la catégorie des arsouilleurs j’imagine, étant donné que je ne sors mon cher supermot’ que dans ce but précis… Le code de la route c’est bien gentil mais ça fait longtemps que je me suis assis dessus :D
    J’ai pas les moyens de me payer l’accès à une piste (de toutes façons la plus proche doit être à 200km), et c’est quand même plus sympa de faire le con entre les caisseux !
    Bonne route ;)

  6. obi 21 avril

    Ah bé perdu, je suis pas un pistard.
    Je suis un mixe entre poireau et pilote d’autoroute ^^ (Bon un peu arsouilleur de temps en temps, mais rien de grave).

  7. lila 15 avril

    Excellent ! On s’y retrouve, on y retrouve les potes et même les jean qu’on croise que sur la route ! X) j’ai bien ris merci

1 2

Laisser un commentaire

MANGA |
sono italiano |
ZibloG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Médias-MCTL
| Amis de la nature
| "Lorsque tu ne sais pas où ...