[3615_MyLife] Les jeux vidéos, époque cartouches

Salut les gens (et ceux qui s’appellent pas Jean aussi)

Au début il y avait les dinosaures, puis un jour, paf, les jeux vidéos! Manque de pot (ou pas) pour moi, j’y étais. Bon évidement, je suis pas non plus le père Fourras, ce qui fait que j’ai pas eu les consoles en noir et blanc à base de pong et autres machins qui ont rendus toute une génération aveugle. (Ah flutiau, y a eu la GameBoy en noir et blanc aussi emoticone)

Moi j’ai débuté les jeux vidéos avec la Master System 2 (Sega). Je me rappelle même pas en quelle année c’était (90, p’tet un peu avant), mais je me rappelle des jeux que j’ai testé à l’époque (pan!!! coup de vieux). Dans le bios de la console, on pouvait trouver Alex Kidd (in Miracle World si mes souvenirs sont bons). J’ai eu aussi Shinobi, avec ce bon vieux ninja à 2 animations, des shurikens à l’infini, mais par contre un katana en polystyrène puisqu’au bout de 4 ou 5 slashs (pas le chevelu des Gun’s hein), kapout le katana. J’ai eu aussi Castle of Illusion, un jeu pas pour les mickey avec Mickey!!! Des sprites qui clignotent, des couleurs criardes à moooort et des musiques de foulie en mono.

ancien combattant


Ensuite j’ai eu la Game Boy (Nintendo), la grise toute grosse et toute moche, pas rétro-éclairée, des gros boutons, révolution technologique à l’époque, pensez donc une console portable!!! (ça c’est sûr qu’aujourd’hui, avec rien qu’un téléphone on a plus de technologie que ça, vous connaissez rien les d’jeun’s!!!)

Là bien sûr, pas moyen d’échapper à l’indémodable Tétris (oO oh? pourquoi t’es tout tris???) avec son kazakchoc (l’ancêtre des délichocs, mais ce n’est pas le propos) et son lancement de fusée à la fin du mode B.

Image de prévisualisation YouTube

J’ai eu d’autres jeux, qui m’ont pas marqué spécialement, j’en ai testé beaucoup, c’était la grande époque où on se prêtait les jeux.

Après ça, j’étais mûr pour passer à la gamme au dessus, la Mégadrive (Sega). Pour moi (et pour beaucoup d’autres), ça a été l’âge d’or des consoles.

avant

Il régnait en ce temps là 2 grandes puissances qui se battaient farouchement pour conquérir gros constructeurs, Sega et Nintendo, qui se lattaient à coup de hits pour conquérir le marché en plein essorts des jeux vidéos (spécial dédicaces à Famille de France emoticone) Moi j’ai pas pu avoir les 2, faut dire que c’était pas moins cher qu’aujourd’hui (enfin si mais quand même) et j’ai opté pour la Mégadrive (de toute façon, déjà à cette époque, la guéguerre pro machin vs pro truc existait déjà, à croire qu’elle est apparue tout au début, et pour ceux qui aurait loupé un épisode, au début, il y avait les dinosaures).

Là aussi les jeux, ça se prêtait dans tous les sens, on se prêtait même les consoles! (imaginez aujourd’hui un geek* devoir prêter son pc ne serait ce que pour une journée). Parmi la quantité de super jeux qui me sont passés entre les mains, j’en ai un paquet à citer, mais bon, j’ai pas non plus que ça à faire que de citer tout ce que j’ai pu essayer:

(*pour la définition du geek, je vous expédie sur l’excellent blog Niou Taiknolog1e.)

- Sonic (Mégadrive): Un jeu tout kawai, plein de belles couleurs, de petits animaux tout maltraités par le vilain Robotnick, et un hérisson bleu pour lui foutre sa raclée. Un background à faire peur quand on voit les productions actuelles à base de HeadShot et autres invocations démoniaques, mais un réel bonheur à jouer. Pas de prise de tête à chercher les bonus machins, quêtes trucs et autres arnaques bonus pour faire croire que la durée de vie du jeu est longue.

sonic

- Street Fighter 2 (Nintendo (je sais que c’est pas de Nintendo mais de Capcom, mais là c’est sur Nintendo :p)) Me rappelle encore de l’accroche de Consoles + à l’époque: « Elle est là, la star des combats ». Bah ué, le 1er jeu arcade sur console grand public (la néogéo ça compte pas, trop chère). Un jeu tout nerveux, des sprites qui clignotent , 3 ou 4 manips et 6 boutons, pas plus ni moins, bien loin des Tekken et autres Virtua Fighter avec des combots de 567687 touches (hors taxes et hors frais de port. Gruick). Tout simplement révolutionnaire et génial. Même encore maintenant, je trouve ça plus joussif de jouer à SF2 qu’à des jeux de bastons 3D.

dhalsim
- ThundeForce 4 (Sega): Alors si vous avez une bonne mutuelle pour les yeux, qu’Alain Afflelou est votre pote, que vous avez un chirurgien occulaire en guise de beau père, vous pouvez vous ruer sur la version émulation de ce titre. C’est un Shoot’em Up (se traduit par: Fracasser leur tous la tronche à coup de méga blaster nucléophasé protonique), genre aujourd’hui un peu abandonné (faute à la 3D), mais qui reste une mine d’or au niveau jeux de fous furieux. Y a des sprites (les trucs qui bougent à l’écran, pas la boisson) tout gros et tout clignotants, les ennemis arrivent par vagues incessantes, y a pas de loading entre les niveaux (oué, le bonheur ça), rhaaa, un vrai jeu comme on en fait plus, un vrai jeu bien dur, ou on ne peut compter que sur sa pomme.

TF4

- Chuck Rock (Sega):Le jeu en lui même ne casse pas des briques (normal c’est un jeu de plateformes, sinon ce serait un casse brique…) Mais alors ce jeu valait son pesant de cacahuètes juste pour l’intro du jeu.

Image de prévisualisation YouTube

Rien que pour ça, je l’avais dans ma ludothèque emoticone

– Secret of Mana (Nintendo): Un des 1er RPG sur lequel j’ai scotché. Graphiquement, ça allait pour l’époque, même si aujourd’hui c’est largement démodé. En attendant la quête était prenante et c’est quand même ce jeu qui m’a fait découvrir les RPG, donc même s’il était nul, il serait ici (c’est mon blougue je vais skejveu! Nan mais!)

Secret of mana

Il est à noter que les Final Fantasy ont aussi connu leur heure de gloire sur snes avec les épisodes 2 à 6. (le 1er était sur Nes, mais n’est jamais arrivé en Europe, ceux de la SNes ont eu du mal eux aussi)

- Streets of Rage (Sega): Un Beat’em All (se traduit par: Colle leur des grandes salades de phallanges) Le principe est simple, enlèvement, gros méchant, plein de méchants plus petits mais nombreux, il suffit de tous les envoyer chier leurs dents pour finir le jeu. Encore un script de fou (en même temps, à cette époque, y avait que les RPG qui bénéficiaient d’un scénario, pis c’était pas plus mal, ça évitait les cinématiques à rallonge pour t’expliquer pourquoi le méchant est méchant et pourquoi le gentil doit déglinguer le méchant).

Simple, marrant (surtout à 2, parceque jetter des bidons sur son coéquipier, ça fini toujours en baston :D ), sans grosse prétention. On en fait plus des comme ça :(

sor

(18 Décembre 2007 – Rhaaaa, je viens de me rendre compte que sur Nioutaik, la vanne a déjà été faite, loose)

- Donkey Kong Country (Nintendo): Alors là, ça a été le début de la révolution graphique. Une fausse 3D basé sur un scrolling différentiel bien pensé (ça existait déjà, mais pas au point), une durée de vie énorme (gniii les 101%), et des graphismes au top tout le long du jeu. Un mode coopératif (me demande si c’était pas la 1ère fois tiens), des mini jeux, de la variété dans les niveaux. Bref, une tuerie que ce Donkey Kong!!!

Donkey Kong

Voilou, y a bien évidemment watts mille jeux Zénormes dans cette période, un peu de tous les styles (encore que j’ai pas souvenir d’un FPS dans ces années là, si vous oui, y a les commentaires pour éclairer ma lanterne).

Je vous conseille vivement d’essayer de retrouver certains de ces hits par le biais de l’émulation ou de l’occasion (sachant qu’en émulation, pour posséder la rom , il vous faut la cartouche originale emoticone)

Bon évidement si vous êtes né après 1995, vous n’aurez jamais connu ces trucs à leur heure de gloire, et c’est bien ballot pour vous.

Naikste tailleme, je vous ferai un [3615_MyLife] Les jeux vidéos, époque CD/DVD.

obi.

Article précédent / Article suivant 



6 commentaires

  1. Jabberwock 7 décembre

    Ahhh la megadrive, que de bons souvenirs ! J’ai débuté avec la game gear (première console portable couleur, de la taille d’un grille-pain…) puis suis passé à la megadrive, sur laquelle j’ai passé des heures innombrables sur Shining Force 2, qui à ce jour reste un des meilleurs RPG pour moi (le 3 sur Saturn apportait la 3D, mais était bien plus linéaire, sans quêtes ou objets cachés à découvrir)

  2. scrogneugneu 7 décembre

    Ouéille, j’ai pas parlé de la saga Shining Force, mais c’est vrai qu’ils étaient bien sympa. Par contre c’est pas du RPG pur, c’est du Tactical RPG (à cause de la gestion des combats).
    Quand au grille pain, je l’ai pas eu mais je me rappelle que c’était aussi une sacré révolution (à condition d’avoir un groupe électrogène à portée de main).

  3. RaGe 14 mai

    « encore que j’ai pas souvenir d’un FPS dans ces années là »

    - Doom
    - Wolfenstein 3D
    - Duke Nukem

    Un peu mon n’veu qu’y'avait des FPS, et pas des moindre ;)

  4. obi 15 mai

    Arf, j’avais occulté cette partie de ma mémoire dis donc, merci d’avoir éclairer ma lanterne.

  5. Beulah25Morton 13 février

    People do different things. As example, they buy term paper or try to make their essay papers by their own! However, they are generally in action!

  6. Bons livres 19 septembre

    Merci!

Laisser un commentaire

MANGA |
sono italiano |
ZibloG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Médias-MCTL
| Amis de la nature
| "Lorsque tu ne sais pas où ...