Le rembarrage en règle

Salut les gens (et ceux qui s’appellent pas Jean aussi)

Alors que celui qui ne s’est jamais fait rembarrer me jette la 1ère pierre. Tous au moins une fois dans notre vie, on a pris un tampon suite à une question bien boulet, ou par un individu peu scrupuleux qui a osé ruiner tout votre orgueil d’un coup devant la terre entière (quoi que, à la relecture, ça me parait un peu gros « la terre entière ».)

Bé pour une fois, je vous propose de vous aider à vous aussi faire du rembarrage en règle et autre « t’es gentil mais là tu saoules ». emoticone

Pour commencer, une chtite vidéo qui tourne en ce moment, elle met en scène une présentatrice télé hollandaise. Je rêve de voir la même chose en France, ça mettrait un peu de fun dans la désinformation quotidienne. emoticone Pis y a pas à dire, mais un rembarrage comme ça, c’est du caviar.

Suite des évènements, par une connaissance forumesque qui m’a raconté ça y a quelques jours.

« Appel téléphonique marketting hier soir :
- Oui allô ?
- Allo madame Lorche ? (temps de latence + accent arabe + nom écorché + madame)
- Non ici c’est le SAMU on est en train de la réanim
er là ! (option voix forte, brutale limite paniquée)
Raccrochage au nez.  » (© John Locke)

J’ai pas encore testé ce genre de rembarrage, mais j’y pense emoticone


Bon, faut avoir l’aplomb et la répartie nécessaire pour ce genre de chose, c’est pas forcément simple mais ça se travaille. Je vais vous donner quelques conseils précieux pour que vous aussi vous puissiez un jour en effectuer un en beauté et crier au monde « MAIS RHAAA POUNAIDE NOOB!!! »

- Ouane, la répartie :

Bon, c’est pas le point le plus simple, mais autant commencer par la phase compliquée, ça évite de se farcir les points les plus simples pour rien (genre je suis trop sympa avec vous, envoyez moi vos dons) . Donc, pour avoir de la répartie, faut déjà avoir un minimum de culture générale, tout simplement pour être à peu près à l’aise dans tous les domaines (oui! même la reproduction des termites nord australien en saison des pluies les années bisextiles). Et pour la culture générale, vous avez plusieurs choix, soit la télé (les reportages et autres chaînes intelligentes hein, pas la Star Ac et autres conneries TF1esque) pour les plus fainéants, soit les livres (j’englobe aussi bien les livres papiers que tout ce que vous pourrez trouver de culturel sur le net). Donc la culture générale, ça s’acquiert pas en 2 coups de cuillère à pot, faut de la patience, et s’intéresser à ce qui se passe autour.

nikos

Et on s’étonne de voir la déchéance de la jeunesse…

En plus de la culture générale, il faut aussi prendre en compte qu’il faut une certaine vivacité d’esprit (tout du moins un peu plus que celui là). Là aussi, c’est un peu la roulette, soit on a ça de naissance (et du coup tranquille pour la suite), soit on est un peu mou du bulbe et c’est pô gagné. Mébon™, comme tout ce qui touche à l’esprit, ça se travaille.

benet

Pour devenir un peu vif, pas 36 solutions, faut s’entraîner. Bon plutôt que de dire des conneries qui vont faire de vous la cible d’un rembarrage en règle, entraînez vous en silence, essayez de trouver tout seul des répliques de gros chien vert du désert, et pas grave si elles vous viennent que 3h après, faut un début à tout.

- Touuu, la confiance en soi :

Pas de pot, ça aussi c’est un travail de longue haleine (haleine, je m’appelle haleine). Si pour vous prendre la parole en publique révèle plus de la torture inhumaine où on vous arrache les yeux avec une petite cuillère en plastique que de la plus simple routine, autant vous dire que c’est pas gagné. (donc comme ça vous pouvez arrêter de lire tout de suite et retourner bosser, bande de faignasses)

sarko
Pour les autres, il faut savoir faire aussi la différence entre prendre la parole simplement, et être totalement extraverti. Parce que prendre la parole pour ramener sa science en parlant fort, à part donner un bon air bien benêt aux yeux du public, (et donc être très susceptible de prendre un bâchage +12 par un casseur plus aguerri) ça sert à rien. Ceusses qui sont à mi chemin, bah lancez vous, aussi bien au taf qu’en soirée ou autre, ça n’a jamais tué personne de prendre la parole (enfin si mais là non).

- Triii, la rapidité :

Bé ué, bien beau d’avoir confiance en soit et de connaître par coeur les techniques séculaires de tricot malgache, mais si vous n’êtes pas assez vif (ce qui rejoint la vivacité d’esprit finalement), vous risquez de vous faire chourrer toutes vos pures vannes par un autre. Et de là naîtra une déception qui deviendra une grande frustration qui fera de vous à la longue un dangereux psychopathe sans scrupules assoiffé de sang et faisant des phrases à rallonge. Donc tant qu’à faire, autant avoir des réflexes, ça peut sauver des vies.

sevelaife

Donc si vous rassemblez les 3 points précités, alors vous pouvez devenir un casseur / rembarreur sous peu.

- Faure, quelques exercices pratiques à faire chez vous:

a) Le téléphone:

Bon, la plupart des gens aujourd’hui sont appelés régulièrement par des démarcheurs et autres centrales d’appels qui vous vendent tout et port’nawak (c’est du spam téléphonique en fait). Bah c’est une super base pour commencer, d’une parce que vous n’avez pas l’interlocuteur en face (donc pas la pression du regard ou de la mandale à venir), et deuze parceque le téléphone ça oblige à répondre rapidement pour éviter les blancs assassins.

Si vous êtes sur liste rouge, j’ai envie de dire « pounaide noob », mais ce serait méchant. (mais je le dis quand même).

Pour les autres, il n’y a pour limite que votre imagination.

P’tit exemple qui m’est arrivé y a pas longtemps: (mise en situation, on est dimanche après midi, détail qui a son importance)

« Trüüüt! Trüüüt! (notez mon don inné pour l’imitation écrite de la sonnerie de téléphone)

- Allo?

- C’est madame BriseNoix, j’ai la pompe de ma piscine qui a explosé et ça fuit partout. Envoyez quelqu’un tout de suite! (et le svp, c’est pour les clébards?)

- Ah? Vous avez coupé la pompe ou pas? (sachant que je suis plus pas vendeur de piscine que réparateur)

- Non, mais c’est pas à moi de le faire, on a une garantie, alors déplacez vous!!! (elle s’agace déjà, miam)

- Alors attendez je regarde… oui, j’ai un dépanneur dans votre secteur, je l’appelle de suite (je la laisse marmonner 1 minute) Bon il arrive d’ici peu, y a pas de problème.

- Qu’il se dépêche!!! (même pas merci)

- Allez au revoir madame BriseNoix. »

Je sais pas si elle attend encore ou si elle a appelé par la suite la bonne personne, mais j’aurai donné cher pour connaître la suite (c’est très con mais ça me fait rire).

Bon j’ai aussi eu droit aux vendeurs de cheminée, en général je les laisse blablater leurs histoires pendant que je vaque à mes occupations, en ponctuant de temps en temps par des questions genre « ouah trop bien », et au bout de 10 minutes, je leur dit que je vis dans un HLM. Globalement ça coupe court à la discussion emoticone

Bref, y a moultes façons de s’entraîner avec le téléphone, y a toujours un sondage ou un truc comme ça qui arrive de temps en temps.

b) Dans la vie de tous les jours:

En vrai, c’est pareil sauf qu’il faut un peu plus d’applomb (aplomb? aplon? applond? haplon? appelons?) pour la jouer comme ça, et surtout savoir se contrôler pour pas rire bêtement.

rofl

Les situations sont beaucoup plus nombreuses évidement, mais prenez garde à ne pas rembarrer à tour de bras, sinon vous serez catalogués direct et plus personne ne vous parlera, et petit à petit vous sombrerez, deviendrez dépendant d’un ami imaginaire, créérez un blougue, la totale quoi. Un peu de finesse est bienvenue, on ne connait pas toujours les interlocuteurs, et il serait ballot de prendre une mandale pour une vanne un peu trop sèche ou mal comprise. Une fois en terrain conquis, libre à vous de vous lacher (ou pas)

Voilou, je sais pas si ça va vous aider à latter vos collègues / amis / parents / frères ou soeurs / patrons / banquiers / notaires / assureurs (rayez les mentions inutiles), mais si c’était le cas, n’hésitez pas à alimenter les commentaires de quelques anecdotes croustillantes.

Bonus pour les plus hardcore!!!

police

obi

Article précédent / Article suivant 



2 commentaires

  1. Bigyéti 10 mai

    Dans le même genre(tout le monde va dire qu’il n’en à rien à péter, mais je m’en tape):

    C’était pendant le trajet du car scolaire (oui, je suis au collège ET ALORS!!!). C’était le bordel habituel (avec presque tout le monde qui n’avait pas de ceintures attachées), quand un élève à la vue perçante dit « ATTENTION!!!! Y’A DES FLIIIIICS!!!!! »

    A ce moment, gros vent de panique général (sauf pour moi et un pote^^’, on l’avait déjà la ceinture…). On entend un gros « CLAC ». Le car est arrêté et le flic vérifie les ceintures. Il dit « C’est bien, apparrement, tout le monde à sa ceinture… » Et à ce moment, tout c’est arrêté; j’avais une énorme connerie à dire, et je l’ai dit. L’air le plus naturel du monde j’ai dit: « C’est un bonheur à savourer, ça ne durera pas! »

    Je suis encore vivant, et le car à continuer sa route normalement sans que personne n’ait eu d’amende (c’est une autre façon de dire que j’ai le cul bordé de nouille…)

    Voilà, c’est con; n’est-il pas?

  2. Itéygib 17 mai

    oui

Laisser un commentaire

MANGA |
sono italiano |
ZibloG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Médias-MCTL
| Amis de la nature
| "Lorsque tu ne sais pas où ...