[3615_MyLife] Les jeux vidéos, époque CD/DVD partie 1

Et aussi JCVD, mais c’est pas trop un support média en fait. (ça c’est fait)
Donc cet article fait écho à mon précédent billet concernant l’époque cartouche. (le recyclage c’est bon pour la planète)

Dans l’épisode précédent, vous avez donc découvert (ou pas) que les jeux vidéos sur console existaient avant 1995 et l’apparition de la Pléstécheune (et ué les d’jeunz, ya une vie avant la ps3 et la xboite), aujourd’hui je vais donc vous faire part de ma vision des consoles entre 1995 et aujourd’hui, du moins les jeux marquants pour moi parceque là encore, à moins d’être un descendant de Crésus, pas moyen d’acheter toutes les plateformes. (pétrolières?)

Donc en Octobre 1995, sur un coup de nerf, je me décidais à remplacer ma vieillissante Mégadrive par sa descendance, la Saturn (Sega). Bercé par les magazines en vogue à l’époque (Joypad, Console+), le choix entre la Saturn et la Playstation (Sony) était difficile. Ce n’est qu’en arrivant au magasin que le choix final s’est imposé. D’un côté la Saturn, très chère, avec peu de jeux, un look d’annuaire du 78, et de l’autre la PSX (ouais pourquoi X je sais pas mais il fait partie de l’appelation d’origine contrôlée), très chère aussi, peu de jeux, un look de planche à découper la viande…

saturn vs psx

(suite…)



Leçon d’américain

En fouinant, j’ai trouvé un p’tit lexique pour aider les voyageurs à converser avec les gens qui vivent de l’autre côté de l’Atlantique et qui se nourrissent de hamburgers. C’est surtout destiné à ceux qui parlent anglais aussi bien que Raffarin, les autres connaîtront déjà les ficelles.

C’est très instructif et on se rend compte au final que c’est pas bien compliqué de parler américain.

Si vous demandez un coca cola™, dites guimi eu coouc.

Si vous demandez un café et un biscuit, dites cofi an dounat.

Si vous demandez des œufs et du jambon, dites djam an egs.

Si vous vous coincez un doigt dans la porte du taxi, dites foc.

Si quelque chose vous semble cher, dites foc.

Si vous tombez dans le métro (ou ailleurs d’ailleurs), dites foc.

Si on vous dévalise dans le Bronx (ou ailleurs d’ailleurs), dites foc.

Si vous croisez une de ces filles que l’on ne voit qu’au cinéma, dites ouata foc.

Si on vous crie dessus en employant foc, répondez foquiou tou.

Si vous perdez votre passeport, avisez un policier et dites aï lost maï fouquin peippers.

Si vous vous perdez en ville (ou ailleurs d’ailleurs), criez aï am foquin lost.

En vous référant à un tiers, dites foquin gaï overder.

Si vous voulez coucher avec cette belle blonde, dites lui aï ouana foc with you.

Si vous voulez coucher avec cette belle brune, dites lui haï ! can aï foquiou ?

Si vous ne savez pas où prendre un taxi, dites haou tou guet a foquin cab ?

Si ce que vous faites ne marche pas, dites foc zat shit.

Si vous êtes très fâché, ne dites pas refoc, mais simplement foc plusieurs fois.

Si on vous charrie, demandez ariou foquin mi ?

Et si ces instructions s’avéraient insuffisantes… ouat da foc you want ?

©Céline, prof d’Anglais à Troyes.

Voilou, y a évidement wattmille foquin déclinaisons à faire, libre à vous d’en créer dans les foqin comz

GWB foc

obi

Article précédent / Article suivant 



Je ne suis pas désolé

poot

C’est effectivement un jeu de mots moisi, mais moi il me fait rire, c’est déjà pas mal.

Sinon bah bonne année, bonne santé, de l’argent, du sexe, du rock’n'roll et tout ce qui peut vous faire plaisir ;)

obi

Article précédent / Article suivant 



1234

MANGA |
sono italiano |
ZibloG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Médias-MCTL
| Amis de la nature
| "Lorsque tu ne sais pas où ...