Avec des si…

Salut les gens, et ceux qui s’appellent pas Jean aussi.

Souvent (en fait non mais on s’en fou, faut bien que je trouve à meubler mon intro), je me demande ce que serait les choses si elles ne s’étaient pas passées comme ça. Il paraît qu’avec des « si », on mettrait Paris en bouteille (déjà que les parisiens sont à moitiés dans des boîtes à sardine une bonne partie de la journée, ça leur changerait pas grand-chose), l’expression en elle-même est aussi tarte que celle qui dit : « On rigole, on rigole, mais on voit pas le fond du bol » sauf qu’elle veut dire quelque chose finalement. emoticone

Que serait le monde actuel si le passé ne s’était pas déroulé ainsi ? Grosse question hein ?

Et si j’essayais de développer ?

développement

 

- Ouane, au début, il y avait les dinosaures :

Dobeule \o/ (oui je sais, je m’amuse d’un rien)

Et si les dinosaures n’avaient pas disparus il y a 65 millions d’années ? Certains vont dire « oh l’ôt’ noob, comment il va nous refourguer le scénar’ de Jurassic Park », mais en fait non, je suis fourbe, mais pas à ce point. Moi je pense simplement que si les dinosaures et autres trucs machins qui font « greu » très fort et qui mange tout ce qui passe à portée de quenottes n’avaient pas disparus, je serai pas en train d’en parler. La raison ? Bien, imaginons…

En cette fin d’après midi du mois de Juin -2 millions d’années avant Djézus Criss, Roberthumf Pinprechourgh, Homo Habilis de son état, discute philosophie et société avec son voisin Toniorgh Léonirf, bien connu dans le quartier pour être un peu soupe au lait.

image grumph

Seulement voilà, vers 18h52, heure locale, l’arrivée d’un Tyrannosaurus Rex perturba quelque peu les projets de barbecue de nos compères puisque l’animal malotru ne trouva rien de mieux à faire que de bouffer tout le voisinage (les femmes et les enfants d’abord). emoticone

Morale de l’histoire : Si les dinosaures s’étaient pas pris un gros caillou sur le coin de la tronche 63 million d’années plus tôt, ils auraient considéré l’homme comme un apéricube™ (oh au saumon, mes préférés) et à court ou moyen terme, l’Homme aurait simplement disparu, faute de pouvoir rivaliser avec son prédateur. (et j’ai bien envie d’dire: pounaide l’Homme)

- Tooouuuu, Djézus Criss:

Bon, la religion je m’en fou comme du premier string de Marie Antionette, mais y a quand même un point qui me semble important. Si jamais le dénommé Djézus était né dans les années 1790, et que sa mise à mort avait suivi la mode de l’époque, il aurait sans doute fini avec sa tête dans un sac en toile de jute très en vogue dans les salons parisiens. Et la question à se poser alors, si jamais Djézus avait été décapité, est ce que les Chrétiens se baladeraient avec une mini guillotine autour du cou ? Est-ce que dans toutes les églises on aurait une reconstitution de la décapitation ? Imaginez la classe qu’auraient les rappeurs, au lieu d’avoir une grosse croix en or autour du cou, ils auraient l’air bien tarte avec une chaise électrique ou un vieux fusil, ou la fameuse guillotine… (Notez que je n’ai pas dit qu’ils avaient déjà l’air tarte même si je le pense emoticone)

Bien évidemment, étant donné que sa naissance et la vocation qu’il a fait naître remonte à un paquet d’années et ont conditionné beaucoup de choses, je n’ai absolument aucune idée de ce que pourrait être le 21ème siècle sans ça. Quand on voit que certaines sectes émergent tranquillou alors que d’autres plus anciennes se prennent des tampons à chaque démarchage, je serai quand même curieux de voir ça. Même si à mon avis, le père Djézus, il aurait fini dans une pièce avec des murs capitonnés tout blanc, avec des messieurs qui lui donneraient des pilules roses à chaque repas.

djezus

- Sriiii, la guerre c’est pas bien :

Je sais que j’aborde là un sujet sensible, mais m’en fou, je fais c’que je veux.emoticone Donc les guerres, quoi qu’on puisse en penser, ont toujours été de sacrés boosters de créativité et de développement, ce que je veux dire par là, c’est que sans tous les épisodes tragiques de l’histoire, nous en serions peut être encore à nous éclairer à la bougie. Toutes les inventions majeures des derniers siècles ont pour base une étude militaire pour savoir qui arrivera à éclater l’autre de la manière la plus abjecte qui soit. Sans elles, le monde actuel serait carrément différent. Imaginons un monde tel que nous le connaissons, mais sans les commodités auxquelles nous sommes habitués.emoticone

Le matin, sans réveil (pas oué, pas d’électricité ni de pile), il faut se fier aux énormes BONG de la pendule du salon (vous savez le modèle Louis XVI soupapes qu’avait votre arrière grand-mère et qui sonnait tous les ¼ d’heures jour et nuit), un coup à pas dormir ou à pas se lever (ou les 2). Si vous avez vraiment pas de bol, ce sera cadran solaire et coq, donc des nuits de 4h en été et des journées de 4h en hiver. Ensuite le café… fini la cafetière magique à dosettes, là il faudrait faire chauffer la flotte au feu de bois, et moudre le café. (dur hein ?) Pour partir au boulot, vous avez bien la bagnole, mais sans raison valable, les constructeurs ont décidés d’appeler ça « calèche ». Les plus chanceux prendront le métro, sauf s’ils sont en grève. Pensez donc, ils sont en manque d’effectifs, et ce sont toujours les mêmes qui se retrouvent à pédaler pour faire avancer cette galère moderne. (pis au moins ce coup ci ils auront une raison valable).

calèche

Et le soir, le geek moyen, à part rester devant une boîte carrée vide avec une toile d’araignée dedans (jeux de mots foireux ?), il n’aura rien à faire. Pour envoyer des mails, il devra élever des pigeons, et attendre des jours entiers la réponse, le calvaire…

- Fouaur, quelques citations parce que sinon je vais faire un roman :

Si Adam avait été homosexuel, personne ne serait là pour le dire. ©Oscar Wilde

Si tout homme avait la possibilité d’assassiner clandestinement et à distance, l’humanité disparaîtrait en quelques minutes. ©Milan Kundera

parechoc

Si tout le monde appuyait fermement du pied droit sur le sol pour freiner, le temps passerait moins vite. ©Roland Topor

Si le travail était une si magnifique chose, les riches en auraient gardé plus pour eux. ©Bruce Grocott

Si derrière toute barbe il y avait de la sagesse, les chèvres seraient toutes prophètes. Proverbe arménien.

Si le babouin pouvait voir son derrière, lui aussi rirait. Proverbe kényan

En gros, les suppositions et les fameux « et si » sont un bon moyen de réfléchir à ce que serait nos vies sans certains évènements, ou avec. C’est aussi la possibilité de s’évader un peu du quotidien en rêvant. (ahhh si je gagnais au loto…emoticone)

Tout le monde a sa vision, avec souvent des messages super mielleux genre « si je pouvais, j’arrêterai le nucléaire, je guérirai toutes les maladies et j’aurai tous les pokémons », mais la réalité est souvent tout autre, parce qu’en temps que bons Humains, on est avant tout égoïstes, et les souhaits qu’on a sont bien différents de ceux qu’on exprime.emoticone

Mes « Et si » à moi ?

Avec des si, je m’arrangerai pour que ma famille soit à l’abri du besoin et puisse vivre sans galère. Avec des si, je me débarrasserai de tous ceux qui me saoulent. Et avec des si, je couperai du bois.

claude françois

Et c’est tout. Et vous, avec des si, vous feriez quoi ? (honnêtement hein, on est pas dans une émission pour faire pleurer la ménagère de 50 ans)

obi

Article précédent / Article suivant

ps: Ahah ce soir je suis en ouacances, et comme j’aurai pas forcément que ça à faire, ça va être morne plaine pendant une semaine. Profitez en pour relire le monceau d’ânerie que j’ai déjà écrit. (et les plus courageux peuvent éventuellement faire une bannière de 740x150px)



8 commentaires

  1. Crevette 18 avril

    Si j’avais plein de pognon, j’aurais un ferme équestre à la campagne, mais avec quand même une connexion internet en super haut débit car fopadékonner, et j’aurais une maison de 13 mètres sur 15 minimum. Avec une balançoire (pour moi, j’ai pas de gamins ^^)

    Allez je lance une tite polémique (mais ce n’est qu’une opinion personnelle) : si Dieu existait réellement, il ne laisserait pas l’humanité s’auto-détruire (et pourtant c’est ce qu’elle fait, et de plus en plus vite).

    Bonnes vacances Obi !

  2. Ta femme !!!! 18 avril

    Si le 6 janvier 2007 était à refaire je recommencerai (plutot 10 fois qu’une).

  3. FABIO 18 avril

    les si…grand débat, pour ma part, si je pouvais, ca serais de virer tous les connards et extrémiste de tous poils de la terre pour les envoyer sur mars….malheureusement pour ET, j’ai bien peur que mars se retrouverait surpeuplé rapidement…oupss….sinon, j’aime bien le proverbe arménien, d’ailleur faudra que j’en parle à ma copine pour la persuader et que je puisse enfin avoir la barbe à la ZZtop!!!!!!!!!!
    Pour crevette..que répondre à cette petite polémique si ce n’est de tourner la question autrement:si les hommes ou femmes appliquaient réellement les préceptes de dieu (tolérance, abnégation…)qu’en serait il de notre monde…….;au passage, je précise que je suis athée et que toute religion pour moi se vaut, c’est juste de l’interprétation de texte…

  4. jm 18 avril

    si … je pouvais faire en sorte que les dirigeants de tout poil soit plus motivés par le bien commun que par le bien personnel, et bah j’aimerais bien voir le résultat.
    Nan mais sérieusement, le nombre de fois que je me suis dis « mais c’est pas possib’ (on pense à toi l’abbé), ils pourraient pas réfléchir un peu avant de se faire des couilles en or massif 15 carats ? ». En même temps, je me dis que pour arriver au sommet (n’importe le quel)il faut se la jouer vraiment perso. C’est pas en étant tout gentil avec tous les gens qu’on finit boss.

  5. Crevette 21 avril

    Fabio, c’est pas possib’ ce que tu dis : pour appliquer les préceptes de Dieu (quelle que soit la religion en cause on est d’accord), faut croire en Dieu, ce qui n’est pas le cas de tout le monde (toi et moi pour commencer ^^).

    Je ne pense pas qu’il y ait vraiment besoin de Dieu pour avoir une certaine morale et des valeurs. C’est aussi une question d’éducation. Mes parents m’ont appris une chose qui disparaît progressivement : le respect de l’autre. Et ce sans religion.

    A partir du moment où les valeurs morales disparaissent progressivement, on est franchement mal barré. Et à partir du moment où toutes les populations du monde n’ont pas évolué au même rythme (là je ne fais que constater, je ne porte aucun jugement) forcément ça crée des conflits. La question étant : pourquoi certains croient que ce sont eux les meilleurs et qu’il faut exterminer le reste du monde ? Pourquoi ne pas tout simplement vivre en bonne intelligence les uns avec les autres ?

    Avec des si, on essayerait tous de faire en sorte que le monde soit en paix. Enfin je suppose…

  6. obi 29 avril

    Ah bah je vois que les gens qui commentent sont un peu comme moi au final (ce qui est bien sûr un gage de grande qualité ^^)
    Je suis athée au dernier des stades, je ne prêche que le respect des autres. (ce qui fait que je respecte que certains puissent avoir besoin de croire en une force supérieure, du moment qu’ils viennent pas me saouler avec….)
    Et quand je vois que le monde tourne autour de raclures de bidet qui ont su enterrer les gens autour d’eux pour faire leur piédestal, ça me fou bien les glandes de voir ce monde de tarés.

  7. Pitouli 4 mai

    Si Dieucontraignait l’ homme a faire le bien au lieu de lui offrir la liberte de le faire, alors l’homme ne serait q’une martionette et la vie ne serait plus un cadeau mais une torture.
    Il faut être logique ! :)
    Mais c’est vrai que l’hommme est tres doué pour foutre en l’air le cadeau offert ! ;)
    Pitouli

  8. obi 5 mai

    Euh… la liberté de tout faire de travers et tout détruire, c’est déjà une torture pour les autres, donc bon, de là à dire que tout homme est la marionnette d’un autre, il n’y a qu’un pas. (finalement, tous les croyants sont des marionnettes des écrits si on va par là)

Laisser un commentaire

MANGA |
sono italiano |
ZibloG |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Médias-MCTL
| Amis de la nature
| "Lorsque tu ne sais pas où ...